Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-06-17T10:48:12+02:00

Il y a déjà 2 ans ...

Publié par Sophie Desbasbleus

Vendredi 17 juin 2011

Je suis aujourd’hui à J+11. Ce matin, on se lève décidé mais pas plus pressé que ça. On file prendre un café, une douche bref on traîne un peu. Je fini ma valise et je vérifie que j’ai tout mes papiers dans mon dossier…

Tout est là, on y va !

On arrive à la maternité, service URG. On est accueilli par la SF et hop je file dans une petite pièce pour le contrôle habituel. Monito, tension, température, écho, col…

Tout est Ok et là : C’est le drame !!!

La SF me dis : « c’est bon vous pouvez rentrer et revenir que ce soir à partir de 17h30, on vous installe dans votre chambre et on vous déclenche demain avec le gel. »

Je m’effondre, les chutes du Niagara sont battu par mes torrents de larmes et puis une lueur de lucidité : NON NON et Tartine de NON !!!

J’ai attendu, attendu et toujours rien ! Je sais que le gel ne fonctionnera pas et puis on avait dit J+11 pas J+12 !!!

Calmement mais fermement je dis à la SF : « Non, j’ai pris toute mes affaires, j’ai fait gardé mon fils, vous m’avez dit J+11 donc je ne partirais pas de cette salle… »

Le sourire de la SF s’est effacé d’un coup d’un seul. Puis elle est parti pour passer un coup de téléphone. On a pu entendre un phrase : « Mais la dame dit qu’elle ne partira pas ! »

Après un petit moment elle revient et me dit les mots magiques : « Si vous voulez on peut vous déclencher par perf maintenant »

YES YES et Tartine de YES !!!!!
La SF file me chercher 2 blouses ( ben oui elles sont ouverte derrières et comme je vais me balader dans les couloirs c’est quand même mieux d’avoir ses arrières couverts).

On arrive donc au service des naissances.

Je suis la seule future maman, comme quoi j’ai bien fait d’insister pour occuper tout ce petit monde.

On m’installe dans une salle de naissance, la SF (Sarah) arrive et m’explique qu’elle est étudiante donc elle sera assisté tout le long par une autre ( Céline).

Sarah me pose ma perf, m’explique le déroulement que je connais pour l’avoir eu pour Maë. Une fois la perf posée, on installe le monito, l’appareil à tension, et le bip bip du doigt.

On reste un moment avec Chérinou à discuter, rigoler jusqu’au moment ou : OUILLE !!! Mais ça commence à chatouiller +++. Bon ok, j’étais aussi au courant de ça donc je prend mon mal en patience.

11h00 : Les SF viennent me voir pour savoir qi je veut la péri maintenant ou si je peux attendre … une heure. Elles partent au bloc, avec l’anesthésiste pour une césa. Ok, j’attends mais après vous venez de suite.

12h00 : L’anesthésiste arrive. Mon Chérinou sort. On me pose la péri mais Ouille, Aïe… je me rappelez pas que ça fessais aussi mal. Mais en même temps le soulagement est presque immédiat pour les contractions. L’anesthésiste pars, les SF aussi et mon Chérinou est de retour.

Qu’Est-ce que je me sens bien ! J’ai l’impression d’être ailleurs. Je sens encore les contractions du côté droit mais ça va pour le moment. Les SF viennent pour vérifier mon col, je suis à 4 alors que quand je suis arrivée à 9h00 j’étais à 2... Pas super rapide tout ça. On augmente le produit pour une énième fois.

L’anesthésiste repasse pour voir si ça va, je lui dit que j’ai mal à droite et donc il me dit que je dois me mettre du côté droit.

Ok, je m’installe. Je plane toujours et donc on en profite pour discuter avec mon Chérinou.

Et là : Oh un bip d’alarme ! Ca doit pas être grave vu que personne ne vient.

Dix minutes plus tard : Oh encore le même bip d’alarme ! Cette fois les SF arrivent en courant et me regardent l’air méga surprise. Sarah me demande : « Ca va ? Vous vous sentez bien ? » Je répond que oui tout va bien. Du coup elle demande à Chérinou : « Elle va bien ? Elle est cohérente ? » Oui oui tout roule…

Du coup les SF partent à moitié rassurées. Dix minutes plus tard rebelote.

Cette fois reste avec nous pour vérifier ma tension car paraît il c’est pas joli joli même plus que limite. Pour commencer elle me fais passer du côté gauche…

Et voila, la péri ne fonctionne plus du côté droit et comme on a encore augmenter le produit, je douille ! On discute à Sarah qui n’arrête pas de me demander comment je vais car ma tension ne remonte pas. Je lui explique que je vais toujours bien, sauf pendant les contractions. Que j’ai l’impression de planer.

Cecile arrive au bout d’une heure de surveillance par Sarah. Elle regarde ma tension et m’explique que si ma tension ne remonte pas il va falloir faire quelques chose.

Ok je veux bien mais quoi ? J’insiste pour savoir et voila que le mot maudit est prononcé : CESARIENNE !

Ni une, ni deux je me mets à pleurer, à sangloter et comme par magie ma tension passe à 13.6. Le mot maudit serait-il le mot magique ?

Sur deux contrôle de suite ma tension est bonne donc on nous laisse tranquille.

16h00 : Nouveau contrôle du col et il est toujours à 4. Les SF décident de me rompre la poche des eaux. Je redis que j’ai toujours aussi mal pendant les contractions.

Sarah prépare le matériel pour la poche et m’explique ce qu’elle va faire pendant que Cecile va chercher l’anesthésiste.

Ca y est la poche est percée. Cecile et l’anesthésiste arrivent juste au moment de la toilette. Ils contrôlent que je ne suis pas anesthésié avec de l’eau froide, ça va je fais pas semblant. J’ai le droit à une dose supplémentaire.

On reste encore un moment seul, j’ai toujours aussi mal, c’est horrible.

18h00 : Les SF arrivent encore une fois en courant ! Quoi qu’Est-ce qu’il y a encore ? Ma tension ?

Oui mais pas que, alors quoi ? A chaque contractions le cœur de Bébinette en prend un coup même un sacré coup… Les SF décident de rester avec nous pour surveiller. Je demande ce que je peux faire pour aider mais je peux rien faire.

Cecile nous explique que c’est surement le cordon qui est autour du cou et que donc à chaque contraction il se ressert et étrangle Bébinette.

Chérinou demande si elle ne peut pas faire quelques choses par le bas pour l’enlever mais non car mon col est toujours à 4 ou 5 pour être gentil.

18h30 : Le médecin arrive avec la nouvelle équipe. Sarah part par mais Cecile reste avec nous.

18h36 : Le médecin décide d’un césa en urgence ! Le drame, je suis 36 pieds sous terrre, le monde s’écroule autour de moi. Je pleure toute les larmes de mon cœur de mon corps, je sanglote, j’ai même du mal à respirer tellement je suis catastrophée.

Chérinou essaie de me rassurer mais rien n’y fais. Cécile essaie aussi mais rien n’y fais.

Du coup, Cécile me demande si je veux que Chérinou vienne avec moi ! Mais qu’elle question ? Bien sur !

On donne une tenue à mon Chérinou pendant qu’on me monte au bloc. Je suis toujours en train de pleurer et de sangloter.

Tout le monde est super gentil, souriant et rassurant. Rien y fais.

Je demande ou est Chérinou on me dit qu’il arrive. Une fois que je suis installé et l’équipe aussi l’infirmier de bloc le fais rentrer. Il est là, juste à côte, il me donne la main, me couve du regard mais non ça ne marche pas je suis toujours ailleurs dans un cauchemar !!!

Ca ne devait pas se passer comme ça, je devais pas dépasser le terme, je ne devais pas être déclenchée !!!

Bon passons, c’est le moment.

C’est horrible je sens tout ! J’ai pas mal mais je sens quand on m’ouvre , quand on va chercher Bébinette…

Pendant tout ce temps je suis plongée dans les yeux de mon Chérinou et lui aussi et d’un coup d’un seul :

Un cri, des pleurs !!! Il est 19h05, Bébinette est devenue Inaya…

Et là tout va très vite. On la donne à Chérinou, Chérinou pleur, je pleure, Chérinou me dit qu’elle est belle, qu’elle ressemble à Maë me la montre 2 secondes et Cecile lui dit qu’il faut qu’ils partent pour faire les soins et l’habiller.

Les seuls mots que j’ai pu prononcer sont : « Mets lui le pyjama vert, celui de Maë » et voila ils sont partis…

Je me retrouve encore une fois seule dans ce bloc froid avec une dizaine d’inconnus. On me referme et on passe en salle de réveil.

L’infirmière est super gentille et douce. Il y a un homme qu’on a du opérer de la jambe.

L’infirmière m’installe, et là rebelote, une autre crise de larme ! Je veux voir ma fille, je veux voir mon mari… je ne veux plus être seule, je veux être dans ma chambre.

L’infirmière me dis que non les nouveaux nés n’ont pas le droit de venir ici, que je dois rester 2 heures après mon arrivé en salle de réveil.

Cecile vient me voir ce qui déclenche une nouvelle fois une crise de larme, je lui dis que je veux ma fille, je veux mon mari ! Elle va voir l’infirmière, elles se disent des trucs que je comprends pas et Cecile me souri mais part.

Je commence à être fatigué, je commence à somnoler quand l’infirmière me dis que Chérinou et Inaya arrivent !!!!

Je les vois arriver, Inaya est blotti dans les bras de Chérinou et je me remets à pleurer… ce ne sont plus les même larmes, ce sont des larmes de joie !

Ma fille, ma fille est dans mes bras, ma fille est belle, ma fille je l’aime, mon Chérinou est là, mon Chérinou est beau, mon Chérinou je l’aime et l’infirmière pleure de nous voir pleurer comme des madeleines.

Il y a déjà 2 ans ...
Il y a déjà 2 ans ...

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog